Ce contenu a été traduit automatiquement.
La ville de Baden entame la révision de l'aménagement du territoire

La ville de Baden entame la révision de l'aménagement du territoire

Baden AG,

La ville de Baden révise son aménagement du territoire et les réglementations en matière de construction et d'utilisation des sols dans un processus en plusieurs étapes d'ici 2025. La population est impliquée. Le premier événement d'information aura lieu le 29 mai.

Avec la cérémonie d’ouverture du samedi 29 mai, la participation des habitants de Baden à la révision de l’aménagement du territoire de la ville de Baden commence. Selon un communiqué de presse, cette révision devrait se dérouler en plusieurs phases et aboutir à un résultat d’ici 2025, qui sera ensuite soumis au conseil des habitants et au conseil du gouvernement pour approbation.

Après 25 ans au cours desquels diverses révisions partielles ont eu lieu, il est temps d’entreprendre une révision globale, indique le message. Il s’agit du développement structurel au vu de la croissance attendue et des effets sur la colonisation, le trafic et les espaces ouverts. La ligne directrice pour la révision globale est le concept d’aménagement du territoire 2040 de la ville de Baden. Le plan de structure du canton d’Argovie prévoit une croissance démographique de plus 34% ou 6330 habitants pour la ville de Baden de 2013 à 2040. Dans le même temps, Baden est répertoriée sur la carte du plan de structure comme un axe de développement économique d’importance cantonale.

Le public devrait être activement impliqué dans la révision de l’aménagement du territoire, selon l’annonce. Des événements d’information, des événements de dialogue, des promenades et des ateliers ont lieu régulièrement sous le slogan «Baden will». Toutes les informations sur la participation sont disponibles sur le site web wiewird.baden.ch , qui a été activé mercredi.

La révision de l’aménagement du territoire est actuellement dans la première phase, dont ce printemps déterminera le processus et les bases. Dans la seconde, une bonne phase de deux ans, le projet du nouveau plan d’occupation des sols est élaboré. Dans la troisième phase à partir de 2023, la participation formelle et l’édition publique auront lieu, avec la possibilité de soumettre des entrées et des objections. La troisième phase sera achevée par le conseil municipal approuvant la révision de l’aménagement du territoire, est expliqué dans le communiqué de presse. Au cours de la quatrième phase, le conseil des résidents et le conseil du gouvernement approuvent le plan d’aménagement du territoire révisé.