Ce contenu a été traduit automatiquement.
Résultats semestriels influencés par Corona du groupe Zug Estates

Résultats semestriels influencés par Corona du groupe Zug Estates

Zug,

  • Les revenus de la propriété ont augmenté de 5,4% par rapport à la même période de l’année précédente
  • 28,2 millions de francs
  • Bénéfice du doctorat avant impôts de 9,5 millions de francs dans le projet Aglaya
  • Le résultat du groupe s’élève à 8,3 millions de francs (période de l’année précédente: 26,1 millions de francs). Sans pour autant
  • La réévaluation et les effets exceptionnels ont réduit le résultat du groupe de CHF 15,4 millions.
  • à CHF 11,9 millions
  • Base de capital solide avec un ratio de fonds propres de 55,7% (54,7% au 31 décembre 2019)

À Zug Estates, le premier semestre 2020 a également été dominé par les défis posés par la pandémie de COVID-19.

Dans le secteur immobilier, bon nombre de nos locataires ont dû fermer leurs magasins lors du verrouillage officiellement ordonné. Nos commerçants et donc le centre commercial Metalli en ont été particulièrement touchés. Dans le segment Hôtellerie & Gastronomie, l’arrêt quasi complet des voyages d’affaires internationaux a entraîné une baisse considérable des ventes.

Heureusement, malgré Corona, nous avons pu remettre les 49 unités de condominiums restantes du projet doctoral Aglaya à leurs nouveaux propriétaires à temps. De plus, nous avons déjà pu trouver une solution partenariale et concluante pour une dispense de loyer ponctuelle avec plus de 90% des locataires directement concernés par le lock-out.

Le résultat consolidé du premier semestre 2020 était de 8,3 millions de francs, soit 68,3% de moins que l’année précédente (26,1 millions de francs). Corrigés de la réévaluation et des effets spéciaux, les chiffres en baisse dans le segment Hôtellerie et Gastronomie entraînent en particulier une réduction du résultat consolidé de 22,7%, de 15,4 millions de CHF à 11,9 millions de CHF.

Augmentation des revenus immobiliers avec des ventes d’hôtels et de restauration nettement plus faibles

La durée totale de validité des contrats de location, dont la majorité a été conclue l’année précédente, augmente les revenus de la propriété au premier semestre 2020 par rapport à la même période de l’année précédente de 5,4% à 28,2 millions de francs. En raison de la pandémie COVID-19, des loyers de 0,7 million de francs ont été accordés.

Les revenus du segment Hôtellerie et Restauration sont passés de 8,2 millions de CHF à 3,6 millions de CHF. L’occupation de nos hôtels a été temporairement réduite à moins de 10% pendant le verrouillage. Depuis, nous avons pu à nouveau enregistrer une croissance, mais nous sommes toujours bien en deçà des chiffres correspondants de l’année précédente. Le résultat brut d’exploitation (GOP) n’est que de 7,8% contre 39,3% au premier semestre 2019.

La vente des 49 derniers appartements en copropriété du projet Aglaya a généré un revenu de 72,5 millions de CHF et un bénéfice de promotion avant impôts de 9,5 millions de CHF
Dans le projet doctoral Aglaya, nous avons pu générer un retour sur le volume d’investissement de 17,3%. Aucun chiffre d’affaires n’ayant été enregistré au cours de la même période de l’année précédente, le résultat d’exploitation a globalement augmenté de manière significative, passant de 36,7 millions de CHF à 105,4 millions de CHF.

Le portefeuille immobilier a été évalué à un total de CHF 13,6 millions de moins, ce qui correspond à environ 0,9% de la valeur du portefeuille de tous les immeubles de placement au 30 juin 2020 et est dû à une évaluation légèrement plus prudente des loyers du marché pour les surfaces commerciales en général et pour les espaces de bureaux spécifiques individuels. Au cours de la même période de l’année précédente, un gain de réévaluation de 11,5 millions de CHF a été enregistré.

Le taux d’intérêt moyen du capital de la dette portant intérêt pourrait être encore réduit de 1,4% à 1,3%. Comme prévu, la baisse significative des activités de construction a entraîné une diminution des intérêts capitalisables et une augmentation correspondante des charges financières de CHF 2,5 millions à CHF 3,5 millions.

Portefeuille stable avec un taux de vacance plus élevé

À 1,63 milliard de francs, la valeur de marché du portefeuille est au même niveau qu’au 31 décembre 2019. Au premier semestre 2020, le dernier bâtiment du chantier 1 de Rotkreuz a été mis en service. Comme prévu, cela a fait passer le taux de vacance de 3,3% au 31 décembre 2019 à 5,3% au 30 juin 2020. Nous avons investi un total de 16,2 millions de CHF dans notre portefeuille au cours de la période sous revue. La durée résiduelle moyenne pondérée des baux (WAULT) est de 6,7 ans (6,8 ans au 31 décembre 2019), un niveau très élevé par rapport à l’industrie.

Alors que nos produits résidentiels bénéficient d’une très bonne demande dans l’environnement de marché actuel, nous ressentons actuellement une certaine réticence due à la pandémie COVID-19, en particulier chez ceux qui sont intéressés par les espaces de bureaux. Cependant, nous sommes convaincus que les locaux de bureaux situés au centre, de haute qualité et exploités de manière durable à Zug Estates continueront d’être très demandés à l’avenir. Heureusement, le nombre de demandes concernant des surfaces commerciales à Metalli est resté stable. Nous n’avons actuellement aucune indication de son déclin.

Base de capital solide

Avec le remboursement des fonds provenant de la vente des derniers appartements à Aglaya et malgré la distribution d’un dividende spécial, le capital de la dette portant intérêt a été réduit de 597,4 millions de francs à 587,1 millions de francs au premier semestre 2020. La durée résiduelle moyenne de ce financement est de 4,8 ans (année précédente: 5,2 ans). Avec un ratio de fonds propres de 55,7% supérieur d’un point de pourcentage, Zug Estates dispose d’une base de fonds propres très solide.

Développement de projet avec un focus sur l’habitat Metalli

Après que la ville de Zoug et Zug Estates aient présenté le premier résultat du processus de planification conjointe de «l’espace de vie Metalli» en mars 2020, une étude de faisabilité a été réalisée avec les planificateurs spécialisés. Le projet d’alignement et la demande d’adaptation des deux plans de développement concernés sont en cours d’élaboration avec tous les documents pertinents. Le projet de guide doit être soumis à la ville de Zoug au troisième trimestre 2020. Les plans de développement légalement modifiés sont attendus en 2022/23.

Après avoir reçu le permis de construire, le conseil d’administration a approuvé la phase de planification des deux derniers bâtiments (S43 / 45) sur le site de Suurstoffi à Rotkreuz. Le démarrage de la construction sera déclenché au besoin, en tenant compte de la reprise du marché liée au COVID-19.

Mise en œuvre progressive de la stratégie de développement durable

Le raccordement des Metalli-Gevierts au réseau d’eau du lac Circulago pourrait avoir lieu comme prévu en avril 2020. Les contrats correspondants ont été signés en décembre 2019 pour le raccordement des 16 immeubles restants. La mise en service doit avoir lieu par étapes en 2021, 2023 et 2025. À partir de ce moment, Zug Estates sera en mesure d’exploiter l’ensemble de son portefeuille presque sans CO2.

Des bornes de recharge publiques sont à la disposition des clients dans la rue commerçante Metalli depuis début juin. Deux des six bornes sont des bornes de recharge rapide hautes performances, la première de la ville de Zoug.

L’installation du refroidissement neutre en CO2 dans les chambres du Parkhotel Zug a été achevée dans les délais en avril 2020, ce qui signifie immédiatement une augmentation significative du confort pour les clients.

Perspectives 2020

En raison de l’effet temporaire des réductions de loyer liées au COVID-19, nous continuons de nous attendre à une augmentation des revenus locatifs pour l’ensemble de l’année. En raison de l’augmentation des travaux de rénovation et d’entretien ou de la baisse des coûts de financement capitalisés, les dépenses immobilières et les charges financières seront plus élevées.

Dans le segment Hôtellerie & Gastronomie, nous supposons que les ventes et le GOP seront nettement inférieurs au niveau de l’année précédente en raison de la baisse considérable des ventes due à l’arrêt des activités internationales avec nos clients réguliers, bien que les développements au second semestre soient difficiles à prévoir.

Par conséquent, à la fois un résultat opérationnel avant amortissements et réévaluation et un résultat consolidé sans réévaluation ni effets spéciaux devraient être nettement inférieurs à l’année précédente.